REPORTE 

2 JUILLET

grupo Compay segundo

L'empreinte de « Máximo Francisco Repilado Muñoz » surnommé COMPAY SEGUNDO, de renommée internationale, est toujours présente sur les scènes du monde entier grâce au groupe musical "El Grupo Compay Segundo y sus Muschachos" fondé par lui-même et qui portait encore son nom à sa disparition le 14 juillet 2003.

Avec l'actuel nom de « Grupo Compay Segundo », les musiciens qui l'ont accompagné lors de son périple planétaire triomphal : Europe, Japon, États-Unis, Canada, Amérique latine, Moyen-Orient et Caraïbes ; rendent hommage à sa mémoire.

Aujourd’hui, ils se consacrent à promouvoir et enrichir les enseignements musicaux légués par le Patriarche des Soneros.

VOIR LE LIVE !

3 JUILLET

N3RDISTAN

(Arabic Poetry & Electro-HipHop / Fr-Maroc)

Bienvenue dans les contrées du N3rdistan. C'est l’histoire d’exilé(e)s venu(e)s d’ailleurs avec leurs mélodies et leurs chants mystiques, des textes dérangeants et des rimes engagées. Guidé par les chants mystiques et le flow abrasif de Walid BenSelim, N3rdistan élabore une fusion audacieuse et inédite, sereinement avant gardiste, à la recherche des points de convergence des cultures et des époques.

Un havre de paix dans le chaos mondial, une cité sans frontières où la parole est libre et se conjugue au rythme des beats hip hop et électros, des samples ou des instruments traditionnels africains. Un territoire de justice inspiré du pacifisme originel soufi, de grands poètes arabes révolutionnaires et tout droit sorti de l'imaginaire débridé de deux artistes de la scène alternative de Casablanca, Walid BenSelim (chant, guitare) et Widad Broco (chant, machines), une des premières rappeuses de la scène arabe.

VOIR LE LIVE SUR FIP !

4 JUILLET

PULCINELLA 

MARIA MAZZOTTA

(Pizzica - Folk / Italie)

Imaginez un fil allant de Toulouse à Tirana en passant par Lecce, et des allers-retours incessants entre ces trois cités méditerranéennes. Ce fil, c’est la pizzica, transe du sud de l’Italie créée par les femmes pour soigner les piqûres de tarentule, et se libérer de l’oppression du patriarcat. Dans ses fibres, on croisera tour à tour tarentelles hypnotiques, sonorités albanaises, jazz espiègle, et valses frénétiques.

Une rencontre inédite entre Maria Mazzotta, l’une des voix les plus emblématiques de la région des Pouilles, et Pulcinella, quartet toulousain explosif.

 

-Maria Mazzotta voix et tamburello
-Florian Demonsant accordéon, orgue Elka et voix
-Ferdinand Doumerc saxophones, flûte, glockenspiel, clavier Armon et voix -Pierre Pollet batterie
-Jean-Marc Serpin contrebasse

VOIR UN LIVE  !