4 JUILLET noir vert.png

Le Grand Voyage

Capture d’écran 2021-06-03 à 23.39.49.

Théâtre d’aventure pour place publique • 90mn

Un récit théâtral de grande ampleur pour partager le goût de l’aventure et inciter chacun à braver ses propres tempêtes, intimes et collectives.

Avec 13 comédien(ne)s et musicien(ne)s.

 

"2 février 1904, le thermomètre marque -61.7°C !
La température est tellement basse que ce froid n’éveille
plus aucune appréhension. Nous n’avons pas vu le soleil depuis trois mois. Il m’arrive de douter que des pays chauds existent encore"

Roald Amundsen, le célèbre explorateur, disparaît le 18 juin 1928 au large de l’île aux Ours. Une cérémonie est organisée en son hommage sur la place publique.

L’équipage de la Gjoa vient raconter la traversée du passage du Nord-Ouest et embarquer les spectateurs dans cette épopée. Entre découverte des mers polaires, tempêtes, hivernages répétés et rencontre avec les Inuit, ils partageront leurs joies, leurs peurs et leurs peines au creux de la nuit polaire, dans le froid et la glace.

Ce récit soulève des questionnements contemporains comme les revendications des peuples autochtones, l’affirmation de la liberté de choisir nos identités ou le dérèglement climatique, dans un paysage sonore traversé de chants parfois proches du rituel tribal. Un récit théâtral de grande ampleur pour partager le goût de l’aventure et inciter chacun à braver ses propres tempêtes, tant intimes que collectives.

17h30 :  Passage du Nord-Ouest • Groupe ToNNe
[Centre Ville - 10€ / 4€ avec le pass du jour]

19h : ouverture des portes  [Parc de La Baume]

19h30 :  QuiZàs • Cie Amare
[Danse théâtre tous publics • 50mn]

"La seule chose qui nous anime est un Cri. Un hymne à l'amour, un partage de nos doutes, de notre solitude et de nos rires".

Quizas navigue entre performance et conférence parlée dansée à propos de la relation de couple.

Deux femmes jouant aux jeux de l'amour, avec pour outils des interviews, références sociologiques, expériences personnelles détournées, et une bonne note d'humour.

Quizas c'est aussi un espace de liberté où courir et voler...un acte poétique radical.

20h30 :  Dhoad - les tziganes du Rajasthan

Dhoad photo 2.jpg

Il a trainé dans ses bagages son tabla et toutes les couleurs de son pays. Dans leurs mots, dans les chants, ce sont les princesses hindoues qui attendent la pluie. L’amer souvenir des déserts antiques, les illustres palais des rois d’autrefois et toujours l’appel langoureux de l’être aimé. Musiciens, chanteurs et danseuses vous emportent dans un intermède bouillonnant hors du temps et des frontières. Derrière eux, c’est toute l’histoire culturelle indienne qui se révèle, une tradition orale transmise depuis sept générations. Plus d’un millier de concerts autour du monde on fait de Dhoad les gitans du Rajasthan.

On croyait le raï définitivement retourné à ses origines communautaires, oublié du grand public et des aventuriers de la création musicale. Mais à Pigalle, Sofiane Saidi, un chanteur débarqué il y a longtemps de Sidi Bel Abbès, attend chaque soir que la nuit tombe pour rejoindre les étoiles (El Ndjoum). A gorge déployée, il leur chante l’amour, l’ivresse de  ses bonheurs ou l’abîme de ses frustrations et les étoiles lui sourient, comme les filles et les garçons, dont les yeux pétillent au son de sa voix grave, de ses mélismes aériens. Comme les cheikhs (vieux) ou les chebs (jeunes), il leur parle, sans détour en arabe dialectal, mais Sofiane craint aussi que le raï ait peu d’avenir, alors il essaye d’inventer autre chose. Lorsqu’il sent qu‘un partenaire possède du talent, de la profondeur, de belles convictions et que leurs intuitions communiquent, il n’hésite pas à partager l’aventure. C'est ainsi qu'il rencontre Mazalda, une talentueuse bande de musiciens affranchis des frontières et des styles. Mazalda se passionne pour le raï, celui de Rimitti, des premiers Khaled ou Mami, des productions inspirées et sulfureuses du producteur Rachid Baba Ahmed, second martyre du genre après Hasni.

22h30 :  Sofiane Saidi & MaZalda

bizz'art, concerts, spectacles, festival, Drôme provençale

ZONE FRANCHE NB.png